Ce n’est plus un secret pour tout le monde : si on veut réussir en ligne actuellement, il faut être présent sur les réseaux sociaux.

Pourtant, ils sont tellement nombreux et si différents les uns des autres que leur gestion devient souvent un vrai casse-tête.

En plus d’être une activité chronophage, le management des médias sociaux peut ne pas être rentable si on ne sait pas comment s’y prendre.

Heureusement pour vous, nous avons rassemblé dans ce guide plusieurs trucs et astuces pour rentabiliser au maximum votre présence sur ces différents réseaux.

Découvrez donc comment manager vos réseaux sociaux.

Pourquoi le management de social média ?

La gestion des réseaux sociaux constitue la principale mission du community manager.

Le community management est l’ensemble de différentes tâches longtemps marginalisées par les entreprises, mais qui sont aujourd’hui sous les feux de la rampe dans leur stratégie marketing.

En effet, les médias sociaux offrent d’excellentes opportunités de gagner de l’argent, à condition d’élaborer une stratégie de communication digitale pertinente et efficace.

En gros, le community management consiste à :

  • analyser les auditoires des médias sociaux
  • élaborer une stratégie qui leur est adaptée
  • fédérer les gens autour de la marque
  • créer du contenu répondant à leurs attentes
  • le distribuer sur les différents réseaux sociaux
  • surveiller les conversations/mentions en ligne pour gérer sa réputation
  • faire de la veille concurrentielle
  • collaborer avec les personnes influentes ou les influenceurs
  • animer une communauté
  • déployer à une stratégie de fidélisation sociale
  • surveiller, mesurer et rendre compte du retour sur investissement

Gestion des réseaux sociaux : par où commencer ?

Si vous êtes un vrai débutant dans la communication via les réseaux sociaux, sachez que vous devez effectuer deux choses importantes pour partir du bon pied :

1. Bien choisir les bonnes plateformes de médias sociaux

Tous les réseaux sociaux ne se valent pas.

Effectivement, ce n’est pas parce que Facebook est populaire auprès de l’audience d’une niche donnée qu’il le sera forcément pour vous.

Il en va de même pour le reste des plateformes sociales les plus connues comme YouTube, Pinterest, Instagram, LinkedIn, Twitter…

Tout dépend de votre objectif et de votre public cible ainsi que de vos concurrents.

Par exemple, si vous êtes une entreprise prestataire de services en B2B, votre public se réunirait plutôt sur un réseau social professionnel comme LinkedIn.

Une simple veille concurrentielle vous dévoilerait également leur média social préféré.

2. Connaître votre public cible

Il est impossible d’obtenir un retour sur investissement (ROI) positif sur les réseaux sociaux sans vraiment connaître votre audience cible.

C’est la seule et unique manière de leur donner ce qu’ils attendent réellement de vous.

Si vous êtes en phase préparatoire, il vous suffit d’aller chez vos concurrents.

Cherchez sur leurs différents comptes de réseaux sociaux le genre de personnes qui s’engagent avec eux.

Qui sont-ils ?

Quel âge ils ont ?

Qu’est-ce qui les intéresse le plus ?

À quel genre de contenu ils réagissent le plus ?

Voilà des questions qui vous aideront à les connaître davantage.

J’ai écrit un article sur le sujet, à savoir, comment créer son avatar client, je vous invite à le lire pour avoir plus d’information sur le sujet.

Utiliser des outils de community manager

Il ne sert à rien d’être sur les plateformes sociales sans rien poster, publier ou encore partager sur son profil.

Pourtant, ce n’est pas toujours facile de trouver une idée de nouveaux contenus chaque jour.

Même les meilleurs community managers n’y arrivent pas.

C’est là qu’intervient l’usage d’outils.

Une façon d’y remédier est d’utiliser des outils de gestion des médias sociaux comme Mention et Buzzsumo.

Ce dernier est rempli d’idée pour remplir votre mur, tandis que Mention vous envoie des alertes lorsqu’un mot-clé que vous aurez choisi préalablement sera mis en ligne.

Voilà une excellente manière de ne jamais être à vous de tweets sur Twitter, par exemple.

Il vous suffit de retweeter un contenu qui contient l’un de vos mots clés.

L’utilisation d’un outil permet en même temps de réduire vos efforts de community management.

Il vous suffit de trouver un contenu qui marche déjà, à l’instar d’une vidéo déjà virale et de le reproposer sur votre mur pour profiter de sa viralité.

Une autre excellente ressource est Feedly, un site web de flux RSS qui vous aide à lire vos blogs préférés dans un seul espace.

N’oubliez pas, non plus, Klout, qui suggère un contenu original qui n’a pas encore été vu par votre public.

Pour ce qui est de l’action de publier elle-même, elle peut également être optimisée.

Pour ce faire, vous avez plusieurs outils en ligne actuellement permettant de « mettre en attente » vos publications à venir, en d’autres termes les programmer à l’avance.

Parmi eux, il y a Hootsuite, l’un des plus utilisés et des plus anciens dans ce domaine.

Buffer est aussi très prisé par les professionnels en la matière.

Grâce à eux, vous pouvez planifier vos publications quand vous voulez, et cela sur plusieurs plateformes sociales en même temps.

Bien évidemment, ce genre d’outils propose une formule gratuite pour les petites startups à budget serré.

L’un des avantages à les employer, c’est leur data. Ils arrivent à calculer le moment optimal pour programmer vos messages et à les afficher exactement à ce moment-là pour obtenir le plus de J’aime, de partages et de commentaires.

Qualité ou quantité ? Quelle stratégie de communication suivre ?

Combien de postes par jour publier sur Facebook ?

Combien de tweets par jour ?

Combien de stories quotidiennes sur Instagram ?

Combien de vidéos par mois sur YoutTube ?

Voilà des questions qui reviennent souvent auprès de la communauté des CM (community managers).

Certes, il est toujours bon d’avoir un flux constant de contenu et de postes, mais il est préférable de ne rien publier du tout que de dire n’importe quoi.

Vous devez avant tout vous assurer que le contenu que vous partagez est suffisamment bon pour être diffusé ou rediffusé, et transmis à l’ensemble de votre secteur d’activité.

Vous êtes aussi tenu de rechercher des contenus qui dureront dans le temps, pas seulement des tendances pendant qui disparaîtront d’ici une semaine, même si faire un buzz est toujours bon pour la marque.

Ce serait encore plus intéressant si vous êtes capable de produire du contenu ou de développer des idées qui resteront pertinentes dans l’industrie à tout moment.

Beaucoup semblent l’ignorer, mais des contenus suscitant l’engouement de votre audience pourraient avoir un effet positif sur le référencement naturel de votre site Internet.

Les moteurs de recherches, surtout Google, verront leur intérêt pour vos contenus comme un site positif et vous récompenseront par un bon positionnement dans leurs résultats de recherches.

Ils penseront donc que vous publiez exactement ce que les gens veulent. Et cela aura un impact plus que bénéfique sur vos efforts marketing digital ou webmarketing.

Malgré tout, ce n’est pas viable de compter uniquement sur les contenus viraux.

Donc, n’oubliez pas de penser à la quantité de vos publications également. Plus vous publiez, plus les gens vous voient.

C’est aussi simple que cela !

Il peut être difficile d’obtenir de la visibilité à mesure que la portée organique continue de diminuer, et la seule façon que nous avons trouvée pour lutter contre cela est de publier le plus possible.

Ce n’est pas la peine de créer un nouveau contenu à chaque fois pour cela.

Il vous suffit de reproposer à votre audience la même chose plusieurs fois.

Tout le monde n’est pas connecté en même temps, donc ce que vous publierez à 9 h pourrait être reproposé à 13 h pour qu’une partie de votre audience qui n’était pas encore connectée le voie.

Ne devenez pas juste un spammeur en variant le plus souvent vos contenus.

S’engager avec sa communauté

En tant qu’individus, nous avons une tendance à suivre les comptes de « vraies personnes » par rapport aux compte de simples entreprises, même si nous ne connaissons pas personnellement ces gens.

En gros, il faut montrer qu’il y a une personne derrière votre compte.

Cela se voit par le ton de certaines publications, plus personnelles, mais surtout par votre interaction avec votre audience.

Répondez aux commentaires laissés sur vos publications !

Mettez leur un J’aime si ces derniers sont drôles ou soulèvent un vrai questionnement !

N’attendez pas longtemps pour répondre également à vos messages privés.

Les clients mécontents devraient vraiment être vos amis, car la façon dont vous les répondrez pourra améliorer grandement votre image de marque.

Par conséquent, ne vous contentez pas de les répondre, apportez votre soutien pour résoudre leurs problèmes.

Cela montrera au reste de votre audience à quel point vous êtes réellement engagés avec eux et pour votre société.

Vous montrez de la même manière qu’il y a des gens derrière ce compte que vous vous souciez réellement de vos followers.

Le mot de la fin : n’oubliez pas d’analyser vos données analytiques !

Sans ces derniers, vous ne saurez pas ce qui marche vraiment auprès de votre audience.

Pourtant, le savoir vous permettrait d’accorder votre ligne éditoriale en fonction de ce qui les intéresse réellement afin de croître davantage votre portée sur les réseaux sociaux.

>

» Guide COMPLET pour trouver Rapidement vos Clients

close

Fais partie de mes contacts privés


reçois quotidiennement mes conseils

envelope-open-o
envelope-open-o