En 2019, Internet s’est démocratisé et l’idée de vendre en ligne traverse l’esprit de plus en plus de personnes.

Les 5 étapes pour démarrer votre Site Ecommerce sereinement :

L’effet « Dropshipping » a eu un impact considérable en apportant encore plus de simplicité dans la réalisation d’un site de ventes en ligne.

Le commerce aussi a pris une autre forme avec le développement du Web mais surtout avec la facilité aujourd’hui, de créer sa boutique en ligne avec des scripts tout prêts et facilement « installables ».

En effet, on constate aujourd’hui une véritable explosion du commerce électronique.

Cet article a pour objectif de vous montrer comment démarrer la vente en ligne.

Sachez qu’il n’y a pas besoin d’être un technicien.

Vous pouvez ne pas avoir de connaissance et accepter de vous former sur le tas, vous pourrez tout aussi bien réussir qu’une personne aguerri.

C’est ca aussi la magie d’Internet.

J’ai très souvent des questions qui reviennent par email et notamment celle ci :

Comment ouvrir une boutique en ligne

Je vais tâcher de vous répondre dans cet article.

Monter un commerce en ligne

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

La vente en ligne surtout connue sous la dénomination de site e-commerce permet à quiconque de vendre des biens ou services sur le Web.

Le commerce en ligne explose depuis quelques années.

Et dans l’autre sens, de plus en plus de personnes achètent en ligne.

Se lancer dans la vente en ligne oblige à passer par plusieurs étapes avant de valider le projet et le mettre sur pied.

Je vais vous donner les 5 étapes principales que je vais vous développer, pour vous assurer d’avoir une boutique en ligne qui fonctionne.

Trouver une thématique rentable

Tout réside dans l’idée ou la thématique dans laquelle vous avez envie de vous développer.

Vous pouvez avoir le plus beau site du monde, si votre thématique ne plait pas, votre marché est faible voire inexistant, vous partez droit dans le mur.

Vous devez être clair avec votre thématique.

Comment trouver une thématique

Il existe plusieurs manière de trouver une thématique rentable mais la plus utilisée est votre sens de l’observation.

C’est une réponse un peu simpliste mais pourtant tellement vraie.

Analysez autour de vous, ayez les yeux grands ouverts et observez.

Vous trouverez rapidement une thématique.

Bien entendu, alimentez votre sens de l’observation avec la recherche sur internet.

Tapez des requêtes sur Google et regarder ce qu’il vous propose.

Regardez s’il existe un véritable manque, une véritable demande.

Tester son idée avant de vendre sur internet

Avoir l’idée ou la thématique c’est bien mais avant de vous lancer tête baissée, vous devez la tester afin de vous assurer qu’il y ait un marché potentiel à cibler.

Le mieux à faire et qui est au final très peu utilisé, c’est de créer un sondage.

Faites le sondage, posez 3-4 questions sans faire un roman. Utilisez par exemple Google Form. (gratuit)

Puis ensuite, essayez de trouver des forums ou des groupes Facebook traitant du sujet. Demandez la permission de poster votre sondage.

De cette manière, vous aurez concrètement des retours qui pourront vous aider à y voir plus clair.

Servez-vous également de votre entourage et de vos contacts. Envoyez leur le sondage et analysez les retours.

Créer un Business plan pour son Ecommerce

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Le cahier des charges et le business plan seront pour vous une référence lors de la conception de votre site e-commerce.

Même si la création d’un commerce sur internet est la porte ouverte à tous, vous devez savoir qu’un commerce rentable se doit d’être pensé et réfléchi.

J’entends par là par exemple, un petit business plan peut être un excellent moyen d’y voir plus clair.

Quand je dis petit, c’est pour signifier qu’il ne sert à rien de faire un business plan de 150 pages mais suffisamment pour poser les bases, les stratégies, et les coûts.

Parce que même si la création d’une boutique reste accessible à tous, vous devez connaitre vos futurs coûts publicitaires (avec Adwords (Google ads) par exemple, ou encore Facebook Ads).

Je considère le Business Plan comme disons un mode d’emploi que vous pourrez toujours avoir à coté de vous et suivre une « trame ».

Etudier le marché

Dès lors votre idée en poche, étudiez votre marché et une priorité.

Ne pas le faire, c’est comme partir en courant tête baissée. Vous irez droit au mur.

Etudiez le potentiel de votre marché avec notamment Google Trends.

C’est un outil Google totalement gratuit, qui permet de connaitre les tendances.

Faites de recherche sur Internet, documentez-vous un minimum.

Analyser la concurrence

Recherchez votre thématique sur Google et regardez les sites Ecommerces qui ressortent.

Faites un tour sur les principaux, et regardez ce qu’ils proposent, leur ergonomies, leurs politiques « Prix », les choix..

Imprégnez-vous de leur univers pour vous faire une idée de ce que propose la concurrence.

Je n’aime pas vraiment parler de concurrence mais plutôt de « Partenaires ».

Car tous les visiteurs qui n’achèteront pas chez eux, sont potentiellement des clients qui viendront acheter chez vous, et vice versa.

Pour analyser votre marché, je recommande très souvent l’outil Kwfinder qui est juste topissime.

Trouver le fournisseur

Avoir l’idée ou la thématique validée c’est bien mais encore faut’il trouver son fournisseur.

Là aussi, vous allez devoir faire des recherches sur Internet si vous ne possédez aucun fournisseur.

En Ecommerce, il existe 2 solutions :

  • Le Ecommerce classique : stockez vos produits chez vous
  • Le Dropshipping : vous ne stockez rien, c’est le fournisseur qui envoi les articles à votre client.

Dans le cas d’un site Ecommerce, vous devrez chercher votre fournisseur (ou vos fournisseurs).

Dans le cas d’une boutique en ligne en Dropshipping, il existe plusieurs plateforme pour se ‘sourcer’ comme Aliexpress (chine), DhGate (Chine), Alibaba (vente en gros, Chine), BigBuy (européen)… etc

Faites des recherches sur Internet vous trouverez des listes de fournisseurs en Dropshipping.

Etre clair dans son positionnement

Peu de personnes en parle dans la conception d’une boutique Ecommerce et pourtant, c’est un point crucial.

Pour vous démarquer des 175 000 boutiques en ligne, vous devez trouver un positionnement clair.

Qu’est ce qu’un positionnement clair ?

C’est d’avoir la capacité de rendre votre produit identifiable et différent dans la tête de votre futur client.

C’est ce qui fera la différence et surtout, c’est ce qui vous permettra d’exploser vos ventes et de ne pas vous retrouver perdu dans la vaste étendue de sites Ecommerces existant.

Le statut juridique

Lorsqu’on envisage de commencer la vente en ligne, on se doit de penser à la forme juridique que l’on va choisir pour exploiter notre site..

En effet, tout comme l’ouverture d’un magasin physique, faire de la vente en ligne nécessite un statut juridique.

Il existe plusieurs formes juridiques adaptées pour créer votre entreprise, j’en parle dans cette vidéo YouTube.

Pour faire simple, l’avis d’un comptable est relativement conseillé, car le statut va dépendre de votre situation.

Pour commencer, se mettre en micro-entrepreneur est simple mais ATTENTION, car c’est un statut qui ne sera pas adapté à votre activité d’Ecommerçant sur le long-terme.

En effet, vous ne pourrez pas déduire vos charges, et là, ca va coincer.

Si vous faites de la publicité, si vous achetez vos marchandises etc.. tout cela impactera votre rentabilité, tôt ou tard.

Les statuts les plus connus sont la SARL, l’EURL, l’Entreprise Individuelle (EI).

Mais clairement, il est plus judicieux de prendre contacte avec un comptable pour obtenir le meilleur statut adapté à vos besoins.

Comment créer son Site de vente en ligne

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Maintenant que vous avez trouvé la thématique, que vous avez analysé le marché et établit un business plan, il est temps de passer à la création de votre site.

Pour cela, sachez qu’il existe bien assez de solution sur le marché qui répondront forcément à vos besoins.

Pour choisir votre outil de travail, soyez à l’aise avec celui-ci. Vous serez constamment en train de gérer votre site alors faites en sorte de vous plaire sur l’interface que vous utiliserez.

La création de sites marchands inclus d’être sensibilisé par les éléments importants que vous devez apporter comme :

  • la création de mentions légales (obligatoires)
  • la mise à disposition de moyens de paiements en ligne.
  • un formulaire de contact
  • Ainsi que tous les éléments de rassurance : numéro de téléphone, délais de livraison, support client, site sécurisé

Les solutions Ecommerces existantes

Plusieurs solutions existent. Je vais vous présenter les principales que j’ai personnellement testées.

Bien souvent, on pense que pour créer sa solution ecommerce, il faut des compétences techniques et ce n’est pas forcément vrai.

Cela dépend des solutions que vous choisirez pour vendre sur Internet mais globalement vous n’aurez pas à mettre les mains dans le cambouis.

Voici celle qui s’offrent à vous :

Prestashop : c’est un script Francais qui permet de créer sa propre boutique en ligne. Fiable et costaud, c’est THE script. Il fait un peu usine à gaz. Suivant votre projet, je ne le recommanderai pas pour les sites avec peu de produits à vendre.

Wizishop : c’est ce que l’on appelle un Saas. C’est une solution clé en main, que vous propose cette société. Vous n’aurez qu’à payer un loyer mensuel pour louer votre boutique. J’en parle dans cette vidéo. C’est assez facile à prendre en main et l’interface est accessible même aux débutant.

Shopify : c’est la solution utilisée par un grand nombre d’ecommerçants faisant du dropshipping. Tout comme Wizishop, c’est une formule d’abonnement qui vous permet de louer votre boutique. Cependant attention car vous devez vous acquitter de quelques applications à louer en plus de votre abonnement et cela peu très vite coûter cher.

WordPress associé au plugin Woocommerce : c’est le combo parfait que je recommande grandement. Fervant utilisateur, je ne peux que vous conseillé d’utiliser cette solution. Vous devez installer WordPress (gratuit), puis le plugin Woocommerce (gratuit). Si vous voulez avoir une boutique bien optimisée, vous aurez peut être besoin de quelques Plugins payants mais de base, sans payer, vous aurez déjà de quoi créer votre boutique de vente en ligne.

Pour les solutions hébergées comme Wizishop ou Shopify, vous pourrez mettre en ligne un véritable site Ecommerce, dont vous n’aurez pas à vous soucier de l’aspect technique.

Wizishop de mémoire c’est 37€ par mois sans engagement, contre 27$ mensuel pour Shopify.

Attention cependant à Shopify, la location mensuelle est accessible car peu chère mais sachez que pour avoir un site au top, avec tout les outils marketing inclus, vous allez devoir payer des applications tous les mois.

Et les coûts peuvent vite grimper. On estime à environ 70/80€ par mois en tout.

A contrario, des solutions comme WordPress & Woocommerce, Prestashop ou Magento, cela vous coûtera la modique somme de 0€ si vous voulez créer votre propre boutique.

Vous aurez juste à payer votre nom de domaine et votre hébergement (environ 30€ par an) et c’est tout.

Cependant sachez que pour ces solutions de commerces en ligne, il est préférable d’avoir un développeur sous la main (un Freelance suffit amplement)

Pourquoi ?

Car en cas de problème (plantage, mise à jour, modifications) vous allez devoir toucher au code source, et si vous n’êtes pas à l’aise avec la technique, cela va coincer.

Pas de panique, un site E-commerce peut complètement être gérer sans être à l’aise avec la partie technique.

Ça été mon cas durant 2 ans. J’ai eu 2 sites Ecommerce, et je ne suis pas du tout développeur.

Quand j’ai du faire des les mises à jours de sécurité ou rajouter des petits bouts de codes, je faisais appel à un développeur freelance.

Coût par année, environ 200€ maximum.

Choix du nom de domaine et de l’hébergement

Il va de soi que vous allez devoir trouver un nom de domaine ainsi qu’un hébergement pour lancer votre boutique Ecommerce.

La performance de votre site web et la réussite de votre Ecommerce va en partie dépendre la fiabilité de l’hébergeur.

J’en parle déjà dans mon article ici.

Il est important que votre nom de domaine soit votre Marque. Il faut que vous ayez un nom qui se retient.

Un nom sur lequel vous allez communiqué pour faire venir vos visiteurs.

Un bon hébergeur devra être de rigueur si vous choisissez un script à installer plutôt qu’une solution « Clé en main » et déjà hébergée.

Intégrer vos fiches produits

C’est une étape ultime à laquelle vous devez passer un peu de temps.

C’est le coeur centrale de votre activité : la vente.

Et pour cela, vous devez soigner vos fiches produits pour les rendre attirante et vendeuse.

Tout va se jouer sur le remplissage des balises comme le titre, la description, les avantages et bénéfices du produits.

Ce sont des données importantes que vous allez devoir remplir manuellement.

Si je vous dis que ce sont des données importantes, c’est parce que votre référencement va en dépendre.

Misez tout sur votre titre ainsi que votre description. Utilisez des mots clés que votre audience recherche dans les moteurs de recherche, afin d’être potentiellement affichés dans les résultats.

Une gestion quotidienne pour de la vente en ligne

Quand on projette de se lancer dans la vente en ligne, il ne faut pas négliger la logistique.

En effet, que vous ayez un magasin physique, que vous ayez des produits qui vous appartiennent ou que vous fassiez du dropshipping, la logistique est un point clé du commerce en ligne.

Il n’est pas suffisant d’avoir une boutique en ligne, de faire connaitre les produits que vous vendez en faisant la promotion.

Il faut impérativement assurer le ravitaillement, la qualité des produits et la ponctualité de la livraison.

C’est aussi un point phare de la réussite de votre site Ecommerce.

Le commerce électronique aujourd’hui demande de la rigueur et un savoir faire qu’on apprendre généralement sur le tas, mais qu’il ne faut absolument pas négliger.

Les moyens de paiements

Vous allez devoir choisir vos modes de paiement si vous voulez offrir un large choix à vos visiteurs.

Il est recommandé d’installer les principaux comme Stripe, Paypal, mais aussi le Chèque et le Virement.

Oui, vous avez des gens qui aiment encore payer avec ces moyens de paiements pour de la vente à distance, donc ne les oubliez pas.

Il faut donner un maximum de choix de paiements à votre futur client, afin de ne pas le perdre.

Canaux de vente pour booster votre Ecommerce

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Pour un commerce en ligne, une bonne stratégie marketing est de rigueur.

L’avantage avec internet est qu’il est facile d’atteindre beaucoup plus de personnes plus rapidement qu’une boutique physique.

Mais être connu du grand public n’est pas assez, il faut aussi les attirer et les fidéliser. Cela peut se faire au moyen de blog avec de bons contenus, à travers les réseaux sociaux et bien sûr l’e-mailing.

Quelque canaux d’acquisition de trafic qui pourraient vous aider à développer votre boutique sur internet :

Les markeplaces

Vous les connaissez toutes : Amazon, Cdiscount, Ebay, Rakuten, Fnac. (etc..)

C’est un excellent moyen de vous faire connaitre mais surtout de vendre.

Personnellement, c’est avec ce moyen que j’ai lancé ma boutique.

Bien sur que ces plateformes vous prennent un % sur votre vente en plus d’un abonnement mensuel que vous allez devoir payer. Mais faites le calcul et regardez ce qui est rentable pour vous.

Attention cependant à ne pas vouloir vendre sur toutes les Marketplaces en même temps.

Analysez et regardez les retombées que vous aurez, puis une fois que vous êtes en mesure de savoir si vous êtes rentable, ajoutez votre site sur une autre Marketplace.

Il existe également les comparateurs de prix qui peuvent être un excellent moyen de vendre rapidement.

Vous avez Google Shopping qui est l’un des plus connus.

Le principe est d’ajouter un budget initiale, puis ensuite vous payez aux clics. Faites attention cela peut aller très vite.

L’Emailing

Les campagnes d’emailing peuvent être très puissantes, encore faut’il posséder une base d’emails.

Vous avez la possibilité de louer des bases emails pour réaliser des Shoot (des envois), ou d’utiliser votre propre base.

Vous pouvez vous constituer une base d’emails grâce à votre blog par exemple. En y insérant des formulaires pour capturer des prospects. Ou en utilisant votre base d’emails de clients que vous pouvez recontacter pour leur proposer de nouvelles choses.

Les campagnes publicitaires

Vous passerez tôt ou tard par cette étape : l’achat de publicité.

Les plus connues et les plus utilisées sont Google Ads (anciennement Adwords) et Facebook Ads.

Vous pourrez mettre en place des campagnes de ventes mais aussi des campagnes de capture de prospects.

Cette dernière vous permettra de vendre vos produits ou services en relançant vos contacts avec l’emailing.

Prenez le temps de mettre en place vos campagnes comme il faut en maîtrisant votre budget, votre rentabilité.

Ne pensez pas qu’il suffit de mettre 500€ dans une campagne Facebook et d’attendre les bras croisés.

Surveillez vos coûts et lorsqu’une campagne s’avère négative, n’hésitez pas à sauvez les meubles en la stoppant.

La fidélisation est le choix le plus judicieux

Comme je le disais un peu plus haut, rien ne vaut la fidélisation. Car un client fidèle est beaucoup plus facile à convaincre pour racheter chez vous, qu’une personne qui ne vous connait pas.

L’acquisition de nouveaux de clients coûte de l’argent tandis qu’un client, lorsqu’il rachète, il ne vous coûtera rien.

Misez sur le Référencement

  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Les personnes qui se lancent dans le Ecommerce un peu par erreur, oublient très souvent qu’il n’y a pas que la publicité pour acquérir du trafic et par conséquent de nouveaux clients.

Quand je dis par erreur, cela sous-entend les personnes qui souhaitent créer un site ecommerce sans vraiment être convaincu. Ces mêmes personnes qui veulent toucher un complément de revenus avec le ecommerce.

Je n’ai rien contre de vouloir faire de l’argent avec son site, au contraire, cependant avoir ce SEUL objectif en tête est selon mois une erreur.

C’est qu’elles n’ont pas la fibre d’être un vrai Ecommerçant. J’en parle vers la fin de mon article.

Le référencement est un puissant moyen d’obtenir gratuitement du trafic sur votre boutique.

Choix de vos mots clés

Le choix des mots clés pour le référencement est très important.

Vous pouvez réussir à avoir des milliers de visiteur provenant de Google, si ceux ci arrivent avec depuis des mots clés tapés qui ne sont pas dutout votre cible, alors c’est comme mettre un coup d’épée dans l’eau.

Faites le bon choix des mots clés, travaillez-les en notant sur un bloc note ou un Notepad.

Vous pouvez vous servir des outils comme Semrush, Ahref, ou encore Kwfinder pour trouver les bons mots clés qui vous identifient.

Une stratégie d’acquisitions de trafic peut être totalement ratée si vous négligez cette partie.

L’optimisation de vos pages

Toutes vos pages devront être optimisées.

Quand je parle d’optimiser, c’est de travailler chacune d’elles avec des mots clés, des titres, du contenu pertinent.

Incluez vos mots clés au travers de ces différentes optimisations si vous voulez obtenir de vrais résultats SEO (Search Engine Optimisation, en d’autres mots, le Référencement)

N’oubliez pas également d’optimiser vos images. C’est important pour mettre toutes les chances de votre coté lorsque les internautes taperont les différentes requêtes dans les moteurs de recherche.

Faites cependant attention à ne pas spammer votre ou vos mots clés dans votre page. Soyez le plus juste possible. Utilisez des synonymes par exemple.

Des liens qui pointent vers votre site (Backlinks)

La notoriété pointe le bout de son nez lorsque des sites parlent de vous.
Encore mieux, lorsqu’ils font un lien qui pointent vers votre site.

C’est ce que l’on appelle dans le jardon du référencement, un Backlink.

Le fait qu’un site vous fasse un lien, c’est non seulement intéressant pour vous car vous pourrez potentiellement obtenir du trafic. Mais c’est aussi un excellent moyen d’envoyer des signaux aux moteurs de recherches. Plus des sites de qualités vous envoient des liens, mieux c’est.

Ne soyez cependant pas tenté de créer des milliers de liens provenant de sites pourris, cela n’aurait aucun intérêt pour votre référencement.

Un site de qualité c’est un site qui est bien perçu par Google. C’est aussi un site qui se classe dans la même thématique que vous.

Ma conclusion si vous voulez démarrer la vente en ligne

Votre site internet de commerce en ligne devra être géré et tenu comme un magasin physique.

Si je dis cela, c’est que beaucoup de personnes pensent que créer un site, cela se fait en claquement de doigt.

On met quelques articles et on attend patiemment le client.

Dans les faits, c’est beaucoup plus compliqué que cela.

Pour que votre boutique vende, vous allez devoir faire appel au Webmarketing.

Ca concerne tout ce qui est référencement naturel, campagnes de publicités, en passant par l’optimisations de vos fiches produits pour améliorer vos taux de conversion.

C’est tout ce que vous allez devoir apprendre et mettre en pratique pour attirer les potentiels clients sur votre commerce en ligne.

La magie d’internet c’est que quiconque peut y arriver lorqu’on a la soif d’apprendre et d’appliquer.

Il n’y a pas une seul et unique recette miracle. La réussite d’une boutique se joue avec la personne qui est au commande de celle-ci.

Recherches Google associées à cet article :

  • comment ouvrir une boutique en ligne
  • ouvrir un e commerce sans stock
  • comment se lancer dans le commerce
  • ouvrir une boutique en ligne mais de quoi
  • se lancer dans le e commerce
>
close

Fais partie de mes contacts privés


reçois quotidiennement mes conseils

envelope-open-o
envelope-open-o