Vendre sous sa propre marque (Private Label) ou Dropshipping. 

Quel business model choisir ?

Une question qui mérite qu’on s’y intéresse. Et c’est d’ailleurs à cette question que je vais tâcher de répondre.

Sommaire

  • Vendre sous sa propre marque ou Dropshipping : comparatif
    • Qu’est-ce que le Dropshipping ?
    • Qu’est ce que le Private Label ?
  • Histoire d’une marque en Private Label
  • Private Label vs Dropshipping : Conclusion

Private Label ou dropshipping : Comparons les deux modèles

Private Label Dropshipping
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Pour trouver des réponses, il faut se poser des questions, n’est-ce pas ?

Donc commençons par les bases !

Qu’est-ce que le Dropshipping?

Pour le dire simplement, c’est le business model qui vous permet de vous concentrer sur le marketing.

Les tâches les plus chronophages sont soit automatisées soit effectuées par vos fournisseurs.

J’ai déjà expliqué dans un autre article, ce qu’était le Dropshipping.

Vous vous chargez du traitement des commandes, tandis que votre fournisseur s’occupe du stockage, de l’emballage et de l’expédition des produits à vos consommateurs.

En outre, cela permet de commencer avec un faible investissement.

Toutes ces raisons font que Dropshipping est un business model sans risque sans effort et sans coût..

Que veut dire Private Label ?

Cela signifie que le nom ou le logo de votre marque est apposé sur les produits vendus. On parle de «vendre sous sa propre marque». 

À la base, il y a trois façons d’apposer votre marque sur une marchandise :

  • Fabriquer le produit vous-même
  • Acheter un produit en marque blanche et apposer votre marque
  • Trouver un fabricant qui va accepter d’apposer votre marque sur les produits

Ces trois solutions ont un point commun. Il faut acheter les produits à l’avance, les stocker et gérer vous-même les ventes.

En effet, que vous fabriquiez les produits vous-même ou que vous achetiez des produits en marque blanche, vous devrez posséder un certain nombre d’articles en stock pour être en mesure de répondre à la demande.

Tout cela pour ne pas faire attendre vos clients.

Donc, pour vendre des marchandises sous votre propre marque vous devez disposer :

  • Un capital de départ significatif
  • Un endroit pour stocker vos marchandises
  • Du temps pour gérer les commandes
  • Et le plus important : la certitude que vos produits seront demandés (dans le cas contraire vous allez perdre beaucoup d’argent).

Si l’on tient compte des points énoncés ci-dessus, il semble assez risqué d’utiliser ce business model.

Cependant, il faut savoir que c’est de cette manière que vous pouvez vous démarquer d’un Ecommerçant qui vend en Dropshipping avec un sourcing classique. C’est à dire tous ceux qui vendent des produits directement issus d’Aliexpress etc…

L’histoire d’une marque

En 1962, un étudiant de Stanford, Phil Knight, s’apprêtait à finir son cursus et était résolu à fonder très rapidement sa propre entreprise.

Pourquoi était-il si déterminé ?

Pour deux raisons.

La première est que Knight faisait partie de l’équipe d’athlétisme de l’université.

La deuxième : les appareils photos japonais.

En tant que coureur, il savait qu’à l’époque, le marché américain des chaussures de course était dominé par des sociétés allemandes, Adidas et Puma.

Mais…

D’un autre côté, Il avait constaté que les les appareils photo fabriqués par les Japonais avait dépassé en qualité ceux de leurs concurrents allemands.
Il eut donc l’idée d’importer des chaussures japonaises sur le marché américain.

Si ça avait marché avec des appareils photo, ça pouvait aussi fonctionner avec des chaussures. La seule chose dont Knight avait besoin pour réaliser son rêve, c’était de disposer d’un stock de chaussures japonaises…

Malheureusement, Internet et le Dropshipping n’avait pas encore été inventés à l’époque. Il dut donc prendre un gros risque et s’envoler pour le Japon afin de trouver un fournisseur.

Là-bas, il tomba sur une société appelée Onitsuka Tiger. Aujourd’hui, vous la connaissez tous, puisqu’elle s’appelle Asics… 

Pour faire court disons que Knight réussi à obtenir un bon prix et devint le distributeur d’Onitsuka Tiger aux USA.

Avec l’aide de Bill Bowerman, son associé et entraîneur d’athlétisme à Stanford, Il fonda une société appelée Blue Ribbon Sports en 1964 et commença à importer les chaussures Onitsuka aux États-Unis. 

Bien que les ventes augmentassent rapidement, Bowerman continue de travailler à l’amélioration des chaussures et demanda à ses partenaires Japonais de suivre ses recommandations.

Ce qui lui amena encore plus de clients.

Les choses continuèrent ainsi jusqu’à ce que Knight et Bowerman se rendent compte qu’ils avaient désormais assez de poids pour être plus que de simples distributeur. 

Et donc, en 1971, les deux associés commencèrent développer leur propre marque. Ils trouvèrent des sous-traitants pour fabriquer leurs chaussures ; créèrent leur futur logo, le Swoosh ; et donnèrent à leur société le nom de la déesse grecque de la victoire, Nike. 

La suite de leurs aventures je vous laisserai la trouver sur Internet, car ce n’est pas l’objet de mon article 🙂

Alors Private Label ou dropshipping ?

Dropshipping Créer Sa Marque
  • Facebook
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Cette histoire est une bonne source de réflexion pour les entrepreneurs qui recourent au Dropshipping.

Nike est en effet l’une des plus fameuses marques commerciales du monde, alors qu’au début il ne s’agissait que d’une toute petite entreprise d’importation de chaussures de sport japonaises.

Phil Knight ne pouvait évidemment pas se douter du succès incroyable qu’il allait connaître. Même s’il sentait instinctivement qu’il allait réussir, il aurait en réalité très bien pu faire faillite.

De nos jours, le modèle du Dropshipping vous permet de tester différents produits sans prendre de pari risqué sur le futur de votre entreprise.

Si un article ne plaît pas à vos clients, vous pouvez le supprimer simplement de votre catalogue et en essayer un autre.

D’un autre côté, si vous constatez qu’un article de votre boutique en ligne devient extrêmement populaire, vous pouvez suivre l’exemple de Knight : tenter de le fabriquer et de le vendre sous votre propre marque.

Cela tombe bien, vous pouvez aussi ajouter à votre site Ecommerce des produits qui ne sont pas disponibles sur AliExpress !

C’est là toute la réussite du Dropshipping, c’est d’apporter votre valeur ajoutée et de vous différencier des tous ceux qui se lancent dans ce modèle de vente, sans vraiment mettre en place une vraie stratégie.

Comme vous le voyez, la solution au dilemme “vendre sous sa propre
marque ou dropshipping” consiste à combiner les deux business models.

Le Dropshipping permet à presque n’importe qui de lancer son business en
ligne, et d’un autre côté, le fait de vendre ses propres produits sous sa
propre marque, permet de passer à la vitesse supérieure et de vraiment pouvoir gagner de l’argent sur Internet.

Attention, je ne dis pas que le Dropshipping simple ne fonctionne pas, je dis juste que si vous voulez vraiment pérenniser vos gains, vous allez devoir penser tôt ou tard au Private Label qui est un excellent levier de croissance.

>

» Guide COMPLET pour trouver Rapidement vos Clients

close

Fais partie de mes contacts privés


reçois quotidiennement mes conseils

envelope-open-o
envelope-open-o